Adama_LassineTRAORE.jpg

Adama and Lassine

Nés le 03/02/2002, ces jumeaux sont orphelins de père. Depuis, ils ont eu une vie difficile avec leur mère. Comme il est de costumes au Mali, les jumeaux ont accompagné leur mère à la Grande Mosquée et sur les marchés de Bamako pour mendier de la nourriture et de l'argent. En raison de l'absence du minimum vital, la mère a dû renoncer à son travail dans l'horticulture pour la mendicité afin de pouvoir nourrir ses enfants. Ainsi, les enfants qui ne pouvaient pas fréquenter, de façon assidue, l’école, ont été retenus à l'école et ont perdu toute l'année académique 2009-2010. Actuellement, Adama et Lassine sont pris en charge entièrement par ACFA. Leur situation scolaire s’est beaucoup améliorée. En plus,  ils bénéficient des cours supplémentaires, financés par ACFA. En outre, ils se portent bien dans les classes de basket-ball ainsi que les classes de taekwondo qu'ils prennent, le tout financé par ACFA.

Saleh and Koro

Sont frère et sœur. Koro est née vers 2004, et Saleh, vers 2005. Ils sont venus à ACFA-Mali sans certificat de naissance. De plus, leurs parents ne pouvaient pas se mettre d'accord sur une date de naissance de l'un d'eux. Leur père est alcoolique et leur mère, une malade mentale. Saleh et Korotoumou ont 9 (neuf) frères et sœurs aînés, parmi lesquels, aucun n'a jamais fréquenté l'école. À leur arrivée à ACFA-Mali, Saleh et Koro ont reçu des certificats de naissance et ont été inscrits l’école. Ils sont en première année et se portent bien à l'école. Ils bénéficient également des heures supplémentaires de tutorat et suivent également des cours de taekwondo.

AssanaFousseniDIALLO.jpg

Assana and Fousseni

Sont des jumeaux, nés vers 2004. Ils ont perdu leur papa et leur maman, dans l’incapacité de leur prendre en charge, les amenait mendier dans la rue pour survivre. Dans ces conditions, les enfants ne pouvaient pas fréquenter l’école. Quand ils arrivaient à ACFA, ces enfants n’avaient même pas de certificat de naissance. Grace à ACFA, ils sont assidus à l’école, encadrés par un tuteur à domicile et suivent des cours de taekwondo.

Bily and Fanta 

Ces jumeaux sont nés le 12/08/2005. Depuis 2006, leur Papa leur a abandonné avec leur mère et n'a jamais été en contact avec la famille. Pour joindre les deux bouts, la mère est adonnée à la mendicité dans la rue avec les jumeaux. Ces enfants qui n'avaient pas été à l'école, sont désormais inscrits en première année et obtiennent de bons résultats, non seulement à l'école mais aussi dans leurs classes de taekwondo, où ils veulent être Médaillés d'or un jour.

Kadidiatou AND BASSAN

Au début, Kadiatou a perdu son père et vivait avec sa mère, qui ne pouvait pas lui fournir ses 4 autres enfants car elle n'avait aucun moyen de gagner sa vie.

Le père de Bassan a fui la famille à Bamako pour Sikasso. Depuis plus de trois ans, la famille n'a reçu aucune information sur le père, le gagnant du pain, où il se trouve. La mère a emmené Bassan dans les rues pour implorer de la nourriture et de l'argent.

 

DIAKASSAN AND HAWA

Diakassan est venu d'une famille où il n'y avait pas de pain gagnant pour la famille car son père était instable, et il a abandonné la famille. Aucun des enfants n'avaient fréquenté l'école. Aujourd'hui, Diakassan est une star montante à la fois à l'école et au Taekwando, après avoir gagné une place avec l'équipe nationale.

Hawa a perdu son père et a deux frères et trois soeurs. Avec la mère laissée seule sans moyens de gagner sa vie, la mère a réussi à vendre des choses dans la rue, laissant les enfants sans surveillance et négligés et ils ont perdu toutes les qualifications académiques.